Je suis un Arbre.
Je t’accueille en mon cœur avec bienveillance.
Respire… Prends le temps…
Entre dans l’énergie de mon espace intérieur et laisse toi guider vers la profondeur de l’espace qui est en toi…
Mon énergie t’enveloppe, te voilà blotti au cœur de la sagesse des Arbres. Je suis le lien entre la Terre te le Ciel… et comme toi, je suis le lien entre les mondes…
En tant qu’Arbre, je peux t’enseigner l’existence « des mondes »…
Pour cela, je dois utiliser ton vocabulaire, mais tu dois d’abord intégrer que le langage des hommes a ses limites. Les mots ne sont que des panneaux indicateurs, ils ne sont pas ce qu’ils désignent. Leur vérité est dans le silence qui les entoure.
C’est d’ailleurs de là que nous pouvons partir pour explorer l’existence « des mondes ». A partir du silence entre les mots…
En tant qu’Arbre et comme toute création, j’ai accès à la connaissance universelle. Ma connaissance est disons « statique ». C’est un savoir contenu dans tout ce qui EST. Tu y as accès aussi, mais, en tant qu’humain, tu as développé un outil qui a le pouvoir de rendre cette connaissance « dynamique ». Cet outil merveilleux, que nous pouvons appeler « ton mental » a aussi la possibilité de te faire croire que tu es identifié à ses productions  (idées, émotions, drames, plaisirs…)
Dans cet état, il te permet d’explorer ce que tu n’es pas, c'est-à-dire l’inconscience. 
Mais tu viens d’apprendre que tu n’étais pas tes pensées…
Tu viens d’apprendre que tu pouvais observer les processus mentaux à l’œuvre en toi. Tes pensées, tes émotions, tes réactions programmées…
Tu viens d’apprendre comment être conscient et c’est à partir de ce nouveau statut d’humain que nous allons explorer ensemble un nouvel endroit.
Ecoute le silence qui est en toi…
Plonge le plus profondément possible en cette dimension en toi. C’est une énergie de présence, très profonde que tu peux activer même en lisant ce texte. S’il le faut, tu peux prendre quelques secondes pour fermer les yeux et sentir la profondeur en toi. Au niveau de la sensation cela peut correspondre à ce que tu sens lorsque tu es en état de semi endormissement, de somnolence consciente… Laisse toi descendre dans cet état. Concentre toute ton attention à ce vide, cette quiétude intérieure, cette immobilité silencieuse…
Certains appellent cela une méditation, mais peu importe, je suis un Arbre et je ne préoccupe pas des étiquettes. Seule l’expérience m’intéresse. L’état dans lequel tu es, t’amène dans le silence entre les mots, dans la quiétude profonde qui enveloppe chaque chose. C’est l’endroit le plus proche auquel tu peux accéder à la frontière des mondes.
Là, à partir de cette profondeur, tu peux prendre conscience du monde de la « manifestation ». C’est le monde concret et physique que tu expérimentes tous les jours. Les aspects de ce monde manifesté sont infiniment variés. De la matière apparemment dure de mon bois jusqu’aux plus fines de tes pensées… tout ce que tu connais et peu connaître constitue le monde de la manifestation…
A partir de cet état de calme intérieur, tu peux aussi entrer en relation avec un autre monde… cet autre monde est indéfinissable… Disons qu’il entoure et  précède toute manifestation. Il est le pendant intangible et impalpable à tout ce qui EST. Il est l’origine et la destination.
Il a été reconnu et défini par tous les secteurs de recherche scientifique comme « l’inconnaissable ». Il entoure tout. Il EST. Tout simplement. Tu ne peux, ni le voir, ni le toucher, ni le percevoir avec aucun des tes sens. Tu ne peux (et cela met en ébullition les neurones de bien des cerveaux… ) même pas l’imaginer. Car, si tu le fais, tu retombes dans la « manifestation » puisque même l’imagination et la pensée en font partie…
« Mais comment le décrire ?!! » s’insurge le mental…
« Comment décrire l’indescriptible ? » répond la sagesse des arbres…
Vis avec cette découverte. Cette sensation… L’avoir contactée rien qu’une fois est un pas décisif vers l’éveil de la conscience humaine.
Respire…              La sagesse des Arbres te remercie…
Bon voyage…